Architecture

La détention a lieu dans des petites Maisons de détention, distinctes les unes des autres. Au niveau de la dimension visée, il est provisoirement prévu d’accueillir dix détenus par maison. Elles sont regroupées par région (par exemple : celles de Courtrai, du Sud de la Flandre orientale, de Gand, de Liège, …). Chaque région propose toutes les formes de détention. Un parcours complet de détention peut ainsi avoir lieu dans la région où le détenu se réinsérera par la suite.

Seulement dans le cadre du projet pilote, les détenus peuvent effectuer leur détention, en partie dans une Maison de détention, en partie dans une prison classique. Prévoir un logement après la détention ne fait pas partie du concept mais est de la responsabilité de la société.
  • Un certain nombre de ces Maisons de détention sont fermées et bien sécurisées. Parmi celles-ci, il existe une Maison de détention de crise, destinée plus particulièrement aux nouveaux détenus. Parmi ces Maisons, un certain nombre proposeront un régime de base. Dans ces Maisons, on peut travailler, participer à des activités de détente, bénéficier d’une offre d’aide sociale, recevoir des visites. Elles peuvent être utilisées pour la détention préventive et pour des détenus qui n’entreprennent pas de Plan de solutions individuel. Un certain nombre d’autres maisons fermées organisent des formations professionnelles intra-muros ou hébergent des détenus qui poursuivent un autre programme, en dehors de leur Plan de solutions individuel.
  • Un certain nombre de ces maisons de détention sont fermées, mais pas fortement sécurisées. Elles hébergent des détenus qui, selon les dispositions de leur Plan de solutions individuel, reçoivent un accompagnement hors des murs. Un régime de base complet est offert à l’intérieur des murs.
  • Un certain nombre de ces Maisons de détention sont ouvertes. A l’intérieur des murs, elles offrent seulement un logement, des possibilités de visite et des activités de détente. Le travail, la formation professionnelle ou d’autres programmes du Plan de solutions individuel se déroulent en dehors des murs.
  • Les Maisons de détention sont situées dans la région, parfois dans le tissu urbain ou semi urbain, parfois dans une zone rurale. De manière constante, elles ont une valeur ajoutée pour le voisinage (refuge pour chiens, atelier pour vélos, restaurant social, salle de théâtre, atelier d’art, marchand de légumes, parking, construction verte, …).
  • Au cours de leur détention, les détenus peuvent passer dans différentes Maisons de détention, selon ce qui est spécifié dans leur Plan de solutions individuel. La problématique sous-jacente du détenu, mais aussi les critères juridiques, sociaux et pénitentiaires (danger d’évasion) sont déterminants pour suivre ce parcours.
  • Le reclassement suit la détention, accompagné par exemple d’une surveillance électronique. L’accompagnant individuel du plan, qui suivait le plan de détention, supervisera aussi le plan de réinsertion individuel, parce que tous font indissociablement partie d’un même Plan de solutions.


La vie dans une Maison de Détention

">De Huizen